top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAurore

Pourquoi j'ai créé Soif. ?

Cela a commencé comme ça : "Ce dont on a besoin sur ce projet c'est quelqu'un qui retravaille les contenus pour les rendre plus accessibles et les faire assimiler. Les experts, en interne on les a. Mais c'est pas toujours très clair pour les équipes".


"Les experts, on les a"

Ce genre de phrases a rythmé mes expériences précédentes. Chef de produit, directeur artistique ou créateur maison, responsable sécurité, ingénieur qualité, technicien IT : les entreprises ne manquent pas d'experts. Tous plus passionnés les uns que les autres, ils ne sont en revanche pas tous à l'aise lorsqu'il s'agit de partager leurs connaissances. J'ai ainsi souvent fait office de "consultant interne", responsable de m'approprier le contenu, de le sélectionner, de le rendre intelligible, de le faire mémoriser, d'en décliner des supports, de s'assurer qu'il est acquis et appliqué.

Ce rôle de consultant interne m'a donné l'idée de Soif. Pourquoi ne pas le faire plus largement ? Pour plus de structures, plus de marques et sur plus de sujets ?


Parce que la pédagogie, ça s'apprend

Bien sur, il y a des profils plus ou moins pédagogues. Des collaborateurs qui ont cette capacité à expliquer clairement ce qu'ils font, et d'autres pour qui la passion les emporte et les phrases s'emmêlent. Je n'étais pas spécialement pédagogue, bien qu'on ne m'ait jamais reproché de ne pas l'être. En revanche, j'ai toujours adoré apprendre. On m'a souvent qualifié d'éponge, je pense que je pourrais être étudiante toute ma vie. Cette soif de connaissances m'a donné la vocation de la formation. J'ai commencé à me demander pourquoi et comment j'avais appris certaines choses mieux que d'autres. Je me suis formée à l'ingénierie pédagogique et à l'apprentissage de l'adulte. Et comme je suis plutôt scientifique à la base je regarde désormais du côte des neurosciences et de la neuroéducation. D'expérience en projet, je peux désormais créer des dispositifs de formation et conseiller sur les approches les plus pédagogiques qui soient pour assurer assimilation et engagement des apprenants.


Une soif sans limite

J'ai aimé chacun des secteurs dans lesquels j'ai travaillé. Je me suis passionnée pour l'anatomie et la physiologie en tant que kinésithérapeute. J'ai cherché à comprendre les techniques de tannages et de coloration des cuirs chez Hermès. Le parfum a été une source intarissable d'apprentissage: de la création aux émotions, en passant par les techniques et les ingrédients. Chez Chantelle, j'ai découvert la technicité, le textile mais aussi la morphologie, et le bien aller au service de la féminité. Chacune de ces expériences m'a donné envie de travailler sur d'autres sujets pour découvrir plus et accompagner davantage. Sans fin !


Aurore.


30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page